Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 15:27

Samedi dernier, j’étais en visite à Beisson  pour rencontrer l’association « Eve, lève-toi »

 

C’est à l’invitation de madame Mme Souad Hammal, Présidente de l’association « Eve, lève-toi » que je me suis rendu à Beisson samedi dernier. Cette association œuvre avec énergie dans ce quartier, en faveur des enfants, mais sans grands moyens. En effet, la municipalité de mme Joissains n’a toujours pas jugé bon de leur permettre de disposer d’un local, même petit, dans leur quartier… alors même que l’association en a maintes fois manifesté le besoin et qu’il existe un certain nombre de locaux et logements murés ! Et oui, les locaux (anciens commerces de proximité notamment) ont été murés dans la perspective de la réalisation du projet ANRU, un projet de démolition-reconstruction… qui n’est finalement plus à l’ordre du jour mais les locaux inoccupés sont eux, toujours murés ! Comprenne qui pourra !

 

Ainsi, cette association qui propose des animations sportives et culturelles aux jeunes enfants du quartier n’a d’autres solutions que d’organiser ses animations en extérieur (et l’hiver, à Aix, il fait froid et il pleut également…) et de stocker les denrées, pour les goûters organisés pour les enfants, chez les responsables de l’association, le tout avec une subvention dérisoire de la municipalité.

 

Mme Joissains manifeste bien peu d’attention au travail des associations dans les quartiers populaires de la ville, et singulièrement à Beisson. Et ce n’est pas l’alibi d’un article, de temps en temps, dans le journal de propagande municipale qui change quoi que ce soit à son inaction coupable. C’est d’autant plus inadmissible lorsque l’on connaît les difficultés sociales et les besoins existants dans ces quartiers. C’est dans la même logique d’abandon programmé, que Mme Joissains supprime les subventions aux associations qui agissent avec courage et conviction pour maintenir le lien social indispensable dans des endroits où les difficultés sont malheureusement concentrées.

 

Cet abandon et ce choix délibéré de reléguer des quartiers entiers au ban de la ville d’Aix caractérisent l’action municipale de Mme Joissains. J’en veux pour preuve, ce que j’ai dénoncé à l’issue du dernier Conseil municipal : la déprogrammation de travaux de réhabilitation et de rénovation de Beisson, pourtant prévus depuis 2000-2001 (lorsque j’étais Président de l’OPAC)… travaux pourtant d’une urgence criante ! La place du Moulin où jouent les enfants a été laissée à l’abandon, l’entretien est inexistant… Pire, le jardin avec des jeux d’enfants, que j’avais fait construire lorsque j’étais Président de l’OPAC, a été laissé totalement à l’abandon. Il est à présent dangereux et les enfants n’ont d’autres choix que de jouer au pied de leur immeuble. Pourquoi, par exemple, ne pas avoir poursuivi la politique qui était la nôtre d’implantation de micro-sites sportifs à l’échelle des quartiers ?

 

Le constat est une fois de plus accablant : rien n’a été fait… Pas même le minimum !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Bonjour, rendez-vous sur mon nouveau site: www.alexandre-medvedowsky.com

Recherche