Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 14:34

Lettre ouverte à Mme Joissains

 

Mme le Maire,

La mobilisation, à Aix-en-Provence comme dans toute la France, de nombreuses associations et plus particulièrement des « Enfants de Don Quichotte », a permis, semble-t-il, une prise de conscience collective des graves problèmes d’exclusion, de précarité et d’accès au logement auxquels sont confrontées tant de personnes dans notre pays.

Le Gouvernement a annoncé un certain nombre de mesures, applicables dès 2007, notamment la création de 27.000 « nouvelles » places d’hébergement d’urgence en France. Mais ces engagements doivent se traduire concrètement pour les personnes en souffrance, sans-abris ou mal logées : une solution d’hébergement ou de logement pérenne doit leur être proposée. C’est la revendication des « Enfants de Don Quichotte », et ce n’est qu’à cette condition que les campements seront levés partout en France.

Et il en est de même à Aix-en-Provence.

La mobilisation de personnes SDF depuis le 21 décembre devant l’Office du Tourisme est le révélateur d’une crise profonde du logement et de la solidarité à Aix et en Pays d’Aix. Et il ne sert à rien de nier cette réalité ; elle nous saute au visage !

Contrairement aux chiffres que vous annoncez pour justifier votre inaction, il n’existe sur notre territoire que 52 lits d’hébergement d’urgence (32 + 8 Algecos en hiver au CHU Henri Dunant que nous avons créé, 1 au CHRS Polidori, 10 à l’Etape (Rognes) et 1 à la Chaumière (Roque d’Anthéron) ! C’est dérisoire et on est bien loin des 328 lits nécessaires selon les termes de la loi de 1994. Et on ne peut pas tromper les gens en comptabilisant dans les lits d’hébergement d’urgence, comme vous le faites,  les 312 places du foyer Sonacotra d’Aix, les 251 places du Foyer des Jeunes travailleurs des Milles ou les 85 de celui d’Aix centre. En effet, il s’agit de places occupées à l’année, ne permettant en aucune façon une solution à une quelconque urgence !

Quelles mesures avez-vous prises depuis 2001 ? Aucune création de nouveaux centres d’hébergement, la fermeture de la Maison de la Solidarité, la construction de 12 logements sociaux en tout et pour tout en 6 ans, le gel de crédits aux associations de quartiers, la réhabilitation de logements en centre ville par la SEMEPA pour les revendre sur le marché privé, aucune réquisition de logements vacants...

Pourquoi, Mme le Maire, refuser de voir la réalité telle qu’elle est ? Pourquoi vouloir la nier ? L’exclusion, la grande précarité et la crise aiguë du logement, sous toutes ses dimensions, à Aix ne sont pas une fiction.

Pourquoi refuser de rencontrer Les Enfants de Don Quichotte ? Pourquoi balayer d’un revers de main leur démarche, constructive, d’organisation d’une table ronde, regroupant l’ensemble des acteurs associatifs, politiques et sociaux, afin de faire un point précis de la situation et de construire ensemble des solutions, collectives et individuelles, à ce problème complexe ?

Il n’est pas admissible que votre unique réponse à cette urgence sociale soit la menace du recours à la force publique afin de déloger les sans domiciles du centre ville !

Cacher la misère ne la fait pas disparaître pour autant, bien au contraire !

Des solutions d’hébergement provisoire et des perspectives de logement plus pérennes doivent être proposées individuellement aux personnes qui sont aujourd’hui dans la rue. C ’est ce à quoi s’engagent le Président de la République et le Gouvernement.

C’est ce que nous attendons aussi de vous.

 

 

Alexandre Medvedowsky                                                                    

Conseiller Général du canton de Peyrolles                                           

Conseiller Municipal d’Aix-en-Provence

Fleur Skrivan

Conseillère régionale 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Bonjour, rendez-vous sur mon nouveau site: www.alexandre-medvedowsky.com

Recherche