Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2006 5 29 /12 /décembre /2006 15:10

Communiqué de Presse

Logement et solidarité, deux mots qui ne conviennent décidemment pas à Mme Joissains ! La crise du logement est une réalité à Aix-en-Provence et dans le Pays d’Aix, contrairement à ce qu’elle et son entourage tente de nous expliquer ! Cette attitude devient insupportable.

L’indigence des moyens mis en œuvre par l’actuelle municipalité est criante dans ce domaine, et tout particulièrement en ce qui concerne les problèmes de logement rencontrés par les personnes les plus démunies. On le voit ces derniers jours de manière flagrante, avec le campement de nombreuses personnes SDF devant l’Office du Tourisme de notre ville… A deux pas d’un Cours Mirabeau illuminé et animé commercialement à grands frais !

Qu’a fait Mme Joissains pour apporter des réponses à ce problème dramatique, à part démanteler la maison de la solidarité que nous avions créée? On sait que le nombre de places en hébergement d’urgence est insuffisant. Pourquoi ne pas avoir, en 6 ans, créer un seul lit supplémentaire pour permettre un accueil de ces trop nombreuses personnes, de plus en plus jeunes, exclues et qui n’ont pas de toit pour vivre ? Les associations ont pourtant, et depuis longtemps, alerté sur ce déficit intolérable pour une ville comme Aix-en-Provence. Pourquoi être restée sourde à ces appels ? C’est donc ainsi que Mme Joissains conçoit une politique de solidarité ambitieuse pour la ville… Quelle indifférence !

Mme Joissains va peut-être annoncer, à la suite de M. Sarkozy, que dans 2 ans, les SDF auront disparus d’Aix-en-Provence et que des lits supplémentaires en hébergement d’urgence seront créés ? Mais pourquoi n’avoir rien fait jusqu’à présent, alors même qu’ils sont, l’un et l’autre, en responsabilité depuis plusieurs années ?

Il est indispensable de travailler en étroite collaboration avec les associations qui oeuvrent tout au long de l’année à aider, orienter et soigner les personnes tombées dans l’exclusion. Il est indispensable de créer de nouvelles places d’hébergement d’urgence pour répondre à la détresse sociale. Il est impératif de mener une politique volontariste de construction de logements sociaux afin d’apporter une réponse, au-delà de l’urgence, à tant de familles et de personnes seules dans le besoin. C’est à ces conditions que nous pourrons lutter contre la spirale infernale de l’exclusion et de la précarité.

Aujourd’hui, on ne peut plus se satisfaire de discours vaguement compatissants, il faut des actes, du concret ! On ne peut s’enorgueillir, comme le fait régulièrement Mme Joissains, de l’attractivité touristique, économique et culturelle de notre ville… Tout en laissant perdurer de telles situations d’urgence sociale !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Bonjour, rendez-vous sur mon nouveau site: www.alexandre-medvedowsky.com

Recherche