Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 19:19
Lors de la séance du Conseil municipal de dimanche dernier, l'ultime avant la trève estivale, la question de la désignation des représentants (6 titulaires et 3 suppléants) du Conseil municipal auprès de la CPA était finalement à l'ordre du jour.

Cette question a été rajoutée selon la procédure d'urgence (art L2121-12 CGCT). Après le refus injustifié et injustifiable de Mme Joissains, lors de la séance du Conseil municipal du 26 Juillet dernier, d'entériner la liste présentée par notre groupe d'opposition en rejettant le nom de François-Xavier de Peretti,
cette dernière a dû faire machine arrière.

En effet, dimanche, nous avons présenté notre liste et l'ensemble des 9 noms a été voté à l'unanimité...après que Gérard Bramoullé qui remplaçait Mme Joissains absente pour l'occasion (!...) ait rappelé, de manière sentencieuse, qu'il demandait une discipline sans faille aux élus de la majorité pour ce vote...

Nos représentants à la CPA :
6 titulaires : Alexandre Medvedowsky, François-Xavier de Peretti, André Guinde, Brigitte Devesa, Hervé Guerrera et Jacques Agopian.
3 suppléants : Marie-José Valetta, Fleur Skrivan et Lucien Ambrogiani.


Le refus de Mme Joissains était politiquement illégitime et irresponsable
, mais il était de surcroît entaché d'illégalité, précisément dans ses conséquences sur son élection à la présidence de la CPA.
Pour être valide, cette élection ne pouvait se faire qu'à condition que l'ensemble des délégués des communes membres soient désignés. Ce n'était pas le cas pour la commune d'Aix, précisément car nous étions démissionnaires.
Dans ce cas précis, le nombre de représentants pour ladite commune ne pouvait être que de deux : le maire et son 1er adjoint. Or, mercredi 29 Juillet, 40 autres conseillers de la ville d'Aix ont pris part au vote...
L'élection de Mme Joissains à la présidence de la CPA était donc litigieuse, viciée dès l'origine.


Mme Joissains avait entamé un bras de fer avec le groupe "Tous ensemble pour Aix" et elle l'a perdu.

C'est incontestablement
une première victoire politique pour nous.

Nous avons eu raison de refuser le comportement de Mme Joissains et de dénoncer ses pratiques.

Mme Joissains a agit de manière inconsidérée, au mépris des usages et des textes de loi.

Il ne faut pas voir dans ce renoncement, la marque d'un apaisement, car si Mme Joissains a fait machine arrière, c'est qu'elle y a été contrainte. Cela augure singulièrement mal de la suite.


La Provence
relate, dans son édition d'aujourd'hui, cette séance. Pour en prendre connaissance, cliquer là :



Ce que nous disons clairement aujourd'hui, c'est que nous allons être très vigilants sur la manière dont agiront, dans les semaines à venir, Mme Joissains et son équipe.
Comme nous l'avons déjà dit, nous ne laisserons rien passer. Nos légitimités politiques sont équivalentes, le Tribunal administratif de Marseille, saisi de notre recours (solide avec des motifs nombreux et sérieux), devrait rendre sa décision dans moins d'un an.

Affaire à suivre, dès la rentrée.

Bon été à toutes et tous.


Partager cet article
Repost0

commentaires

Bonjour, rendez-vous sur mon nouveau site: www.alexandre-medvedowsky.com

Recherche