Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 13:46
Ce matin se tenait la 1ère séance du Conseil municipal d'Aix, une séance d'installation du Maire et des adjoints, avec en prime la désignation des conseillers communautaires.

De manière liminaire, et avant l'élection du Maire (vote auquel le groupe d'opposition "Tous ensemble pour Aix" n'a pas pris part), j'ai souhaité prendre la parole, pour dire les choses suivantes
:


Les Aixoises et les Aixois se sont exprimés dimanche dernier. Le moins que l’on puisse dire est que le scrutin a été serré.

 

Nous tirons de ce résultat, que notre légitimité politique dans cette ville est équivalente à la vôtre, et tenons à remercier tous les électeurs et les électrices qui ont porté leur suffrage sur notre liste « Tous ensemble pour Aix ».

 

Nous contestons la légalité de votre élection. De nombreuses irrégularités ont été commises pendant le déroulement de la campagne électorale : tracts mensongers, caricaturaux, proches de la diffamation, attaques scandaleuses contre les autorités judiciaires de notre pays, notamment le Conseil d’Etat.

 

Nous avons relevé par ailleurs de nombreuses irrégularités pendant le déroulement des opérations électorales : sur les procurations, les listes d’émargement, la comptabilisation des suffrages, sur la présentation des bulletins de vote.

 

Cet ensemble de raisons nous conduit à contester votre élection, et j’ai décidé de former un recours au nom de la liste que je conduisais devant le Tribunal administratif de Marseille.

 

Nous sommes cependant ici ce matin, à la fois parce que nous le devons à nos électeurs mais aussi parce que nous sommes soucieux de la continuité des affaires publiques de notre ville.

 

Il vous appartient de tenir compte de cette situation particulière où deux légitimités politiques s’équilibrent et où le résultat du scrutin est contesté.

 

Nous serons particulièrement attentifs au respect que vous devez à la représentation des Aixois qui nous ont fait confiance. Nous serons vigilants sur le traitement équitable et l’absence de discrimination que nous attendons de vous vis-à-vis du personnel municipal et de la Communauté d’agglomération. Nous n’accepterons aucune atteinte portée au fonctionnement ou aux subventions des associations, CIQ ou Comités des fêtes qui auraient pour seul tort de ne pas être dans la ligne de votre équipe municipale.

 

En d’autres termes, je tiens à le dire avec la plus grande fermeté, nous ne laisserons rien passer, quitte à saisir, à chaque fois que cela sera nécessaire, les autorités judiciaires compétentes.

 

Soucieux, comme je l’ai indiqué plus avant, de la continuité des affaires de notre ville, nous siégeons mais ne participerons pas aux votes des rapports 1 à 8. Notre conduite, à partir du rapport n°9 (désignation des conseillers communautaires pour la ville d’Aix) dépendra de la vôtre.

 

Je vous remercie de votre attention.
 

Un incident, grave, a émaillé cette 1ère séance du Conseil municipal, qui nous a conduit à quitter la salle des Etats de Provence, afin de signifier très clairement notre réprobation face à une attitude et des méthodes fascisantes, et je pèse mes mots.

Mme Joissains, lors de l'examen du rapport n°9 portant sur la désignation des 48 conseillers communautaires représentants la ville d'Aix à la CPA, a refusé d'entériner la liste de 6 titulaires et 3 suppléants présentée par notre groupe d'opposition.
Mme Joissains ayant 42 élus, les 6 autres conseillers communautaies titulaires et les 3 suppléants ne pouvaient qu'être issus de notre groupe d'opposition.
Mme Joissains a catégoriquement refusé le nom de François-Xavier de Peretti. Inadmissible.
Je suis intervenu, ainsi qu'André Guinde et Hervé Guerrera, pour lui indiquer qu'elle n'avait pas à s'ingérer de la sorte dans les choix du groupe d'opposition, dont la légitimité politique est équivalente à la sienne (187 voix -litigieuses - d'écart, faut-il le rappeler).
Comme elle n'en démordait pas, nous avons quitté la séance.


Cette 1ère séance et la tonalité des débats (irrespectueux et méprisants) augurent mal de la suite...Cela montre, s'il en était besoin, que le recours contre l'élection municipale était plus que jamais utile et nécessaire.

La démocratie et la ville d'Aix-en-Provence connaissent des heures bien sombres.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Bonjour, rendez-vous sur mon nouveau site: www.alexandre-medvedowsky.com

Recherche