Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 15:39
Vendredi 30 janvier, nous avons tenu, Nathalie Leconte et moi-même, ainsi que l'ensemble du groupe municipal d'opposition Aix pour Tous, une conférence de presse à la suite du rapport du commissaire aux comptes de Pays d'Aix Habitat.

Vous trouverez, ci après, une version synthétisée de nos propos ainsi que le rapport lui-même (version téléchargeable). Une version vidéo de la conférence sera mise en ligne très rapidement.

J'indique tout d'abord les préconisations qui sont les nôtres pour sortir Pays d'Aix Habitat de cette situation désastreuse, et je reviens ensuite sur la situation de l'office et la teneur du rapport.


" Nous dénonçons le mensonge, la manipulation, l’incurie de Maryse Joissains, en tant que Présidente de l’OPH Pays d’Aix Habitat depuis 2001. Elle est en 1ère ligne et c’est donc elle qui porte l’entière responsabilité de cette situation catastrophique.

 

Nous disons clairement que les mesures préconisées ne répondent pas à la situation, et plus exactement qu’elles ne vont pas dans le bon sens, car face à une telle crise, la seule chose à faire est d’avoir recours à des experts.

 


C’est pourquoi nous allons saisir le Préfet des Bouches-du-Rhône et le Ministre M. Jean-Louis Borloo afin de leur dire que la situation est extrêmement grave et sérieuse et que cet office est quasiment en état de cessation de paiement.

De plus, nous demandons à ce que la Fédération nationale des offices HLM soit missionnée pour venir prendre la responsabilité temporaire et transitoire de Pays d’Aix Habitat pour remettre cet office sur les rails d’une gestion saine.

 

Nous ne faisons absolument pas confiance à Mme Joissains pour régler la situation.


Le 1e point à l’ordre du jour du Conseil d’administration de l’OPH Pays d’Aix Habitat, jeudi 29 janvier, était le suivant : point sur la situation économique de l’OPH - information sur les rapports d’alerte du commissaires aux comptes et mesures correctives d’urgence envisagées.

 

Les chiffres sont accablants.

 

Rappel : En 2001, lorsque j’ai quitté la présidence de Pays d’Aix Habitat, l’office était dans un état financier satisfaisant, bien géré, peu endetté, avec des loyers étaient relativement bas, le niveau et le rythme de constructions et de réhabilitations de logements étaient plus que correct, une politique sociale active et dynamique avait été mise en place (bas loyers et traitement social des dettes locatives)… Alors même si tout n’était pas parfait, l’office HLM à l’époque jouait pleinement son rôle d’outil au service du logement social à Aix en en Pays d’Aix ; c’est à cette époque que l’office HLM a été transformé en OPAC, devenant ainsi un outil efficace à l’échelle du territoire de l’agglomération.

 

Depuis 2001, ce ne sont pas moins de 5 directeurs qui se sont succédés !

 

Depuis 2001, le constat est accablant : dégradation constante de la situation financière de l’OPH, sur fond de relations internes dégradées et d’abandon de missions (nombre dérisoire de constructions de logements neufs, retards et annulation de réhabilitations…)

 

Depuis 2001, nous n’avons cessé de dénoncer cette situation. Mais, à chaque fois, Maryse Joissains balayait ces critiques d’un revers de main, expliquant qu’elle n’y était pour rien ayant, selon elle, hérité d’un office dans une situation calamiteuse…

 

D’ailleurs, pendant la campagne des élections municipales de 2008, cette question a été au cœur des débats. A cette occasion, nous avions sorti un document intitulé « Carton rouge à Mme Joissains pour sa politique en matière de logement social», qui mettait en lumière, déjà, l’ampleur des dégâts causés par la gestion de Mme Joissains.

Pour toute réponse, nous n’avons eu que mauvaise foi et mensonges. Mme Joissains a sciemment menti sur la situation réelle de l’OPH et a fait en sorte (rapport édulcoré de la MIILOS)que les vrais chiffres ne sortent pas pendant la campagne des municipales.

 

Mais aujourd’hui, les vrais chiffres paraissent enfin et notre réaction est extrêmement forte, et elle se justifie totalement. La réalité est crue. Pays d’Aix Habitat est quasiment en cessation de paiement !…et Mme Joissains l’admet enfin à travers la présentation de ce rapport du commissaire aux comptes (qui ne pouvait faire autrement que de révéler les vrais chiffres…).

 

La situation est catastrophique, à tel point que la Caisse des Dépôts et Consignation a décidé de ne plus accorder de prêts à Pays d’Aix Habitat…ce qui signifie l’absence totale de moyens pour l’OPH de construire et réhabiliter !!

 

Aujourd’hui, il y a urgence à réagir. Les chiffres parlent d’eux-mêmes (voir dans le rapport en version pdf) : pour l’exercice 2008, il faut compter 2,3 M€ de perte et 4,7 M€ de solde prévisionnel négatif !!

 

Le rapport montre, sans ambiguïté possible, que la dégradation des comptes a été, continue, entre 2003 et 2007. Période où seule la responsabilité de Mme Joissains peut être engagée.

D’autres chiffres révèlent l’ampleur des dégâts : c’est la dérive invraisemblable des frais de personnel (soit + 50 % entre 2003 et 2007) et ce, sans aucun service supplémentaire pour les locataires. Les coûts globaux de structure ont augmentés de + 88 % sur la même période. C’est tout simplement énorme !

 

 

Le rapport du commissaire aux comptes, et donc de Maryse Joissains Président de l’OPH Pays d’Aix Habitat fait un certain nombres de préconisations pour sortir de cette situation :

Des recettes à optimiser et à augmenter ; la réduction drastique des charges d’exploitation ; l’amélioration significative de la gestion des charges récupérables ; les produits exceptionnels de rétablissement des capitaux propres de Pays d’Aix Habitat.

 

 

Ce que nous disons, face à ces préconisations, c’est que l’on ne sait absolument pas où l’on va ! Comment être sûr que ces mesures sont celles qui permettront de sortir l’OPH Pays d’Aix Habitat de cette situation inextricable ? Autre question de taille : Qui mettra en oeuvre ces mesures ?

 

Aujourd’hui, l’ancien directeur, M. Bindler est parti et une nouvelle directrice a été nommée le 29 janvier. Cette dernière était auparavant, directrice du CCAS de la ville d’Aix. Loin de critiquer ses qualités intrinsèques, on est néanmoins en droit de s’interroger sur le choix de faire appel à une personne qui n’a aucune expérience de gestion d’un OPH. Pourtant, il s’agit d’un vrai métier. La gestion d’un parc locatif de plus de 5.000 logements sociaux (soit environ 15 % de la population aixoise...quand même !) ne s’improvise pas.

 

Et là, Maryse Joissains ne peut plus fuir ses responsabilités, elle est concernée au premier chef en tant que Présidente de l’OPH Pays d’Aix Habitat depuis 2001.

 

Les préconisations formulées, sont donc bien celles de Mme Joissains. Et la 1ère d’entre-elles consiste à augmenter les loyers (+1,5 % / an jusqu’en 2012). Encore une fois, ce sont les locataires déjà touchés par la crise qui sont appelés à faire des efforts supplémentaires. C’est totalement injuste.

 

En fait, aujourd’hui, notre grande crainte, c’est que l’OPH Pays d’Aix Habitat soit tout simplement vendu à des opérateurs privés du logement social. J’avais déjà alerté sur ce risque et sur la volonté, à peine voilée, de Mme Joissains de se débarrasser de Pays d’Aix Habitat, en organisant, de fait, sa déconfiture C’est la transposition de l’adage selon lequel « quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage »…. On trouve les prémices de cette volonté dans les préconisations avancées : la vente du patrimoine de Pays d’Aix Habitat.

 

Il y a donc danger et nous nous opposerons à cette vente à la découpe de l’OPH Pays d’Aix Habitat !

 

Pour télécharger le rapport : cliquez ici 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Bonjour, rendez-vous sur mon nouveau site: www.alexandre-medvedowsky.com

Recherche